L’alimentation Céto/LCHF est une alimentation qui se prête bien à la perte de poids. (1) (2)

Le corps ne fonctionne plus en brûlant les sucres (via le glucose) mais en brûlant les graisses (via les cétones), y compris les graisses stockées dans le corps.

L’alimentation Céto/LCHF entraîne une baisse de la faim et un signal plus marqué de la satiété, au point que de nombreuses personnes qui l’adoptent réduisent naturellement leurs quantités d’aliments. (3)

Enfin, l’alimentation Céto/LCHF rétablit le fonctionnement hormonal optimal : les personnes souffrant de résistance à l’insuline (état de pré-diabète) peuvent à nouveau rétablir un niveau d’insuline bas. C’est aussi cette hormone qui gère le stock des gras corporels. Quand elle fonctionne bien, on retrouve une ligne normale. (4)

Comment faire pour manger Céto/LCHF afin de perdre du poids ?

– Bien repérer les aliments qui entraînent une production d’insuline et les éviter (sucres, amidons).

– Choisir tous les jours de bonnes sources de lipides.

– Ecouter sa faim, et ne manger que lorsqu’on a faim.

– S’arrêter quand on n’a plus faim.

– Modérer les protéines à une portion par repas (soit 30 gr de protéines, ce qui correspond à la taille d’une paume de viande ou de poisson).

– Trouver des recettes Céto/LCHF qui permettent de se faire plaisir tout en restant dans les conditions d’une alimentation faible en glucides et riche en lipides.

– S’assurer qu’on choisit des aliments contenant suffisamment de micro-nutriments (il n’existe aucun micro-nutriments que l’alimentation Céto ne puisse apporter. Toutes les vitamines et les polyphénols des fruits se retrouvent aussi dans les légumes).

Cette alimentation Céto/LCHF est-elle bonne pour la santé ?

Cette alimentation a fait l’objet de nombreuses études, et notamment à des fins thérapeutiques (pour soigner l’épilepsie, le diabète, le cancer, la maladie de Parkinson, la dépression, l’autisme, la maladie d’Alzheimer, les maladies auto-immunes inflammatoires). Pour ces patients, elle n’entraîne pratiquement aucune contre-indication ni effets secondaires.

Pour les personnes qui souhaitent perdre du poids, il n’y a pas d’effet secondaire, et il semble par ailleurs que cette approche soit plus efficace et plus agréable à adopter qu’un régime basses calories classique. (5)

Par ailleurs, outre le poids qu’elles perdent plus ou moins vite selon les personnes, les métabolismes de chacun et l’état hormonal de chacun, elles bénéficient aussi d’amélioration de leur santé :

– Une humeur stable et positive (6)

– Plus d’énergie pendant la journée (grâce à un approvisionnement constant en cétones)

– Une baisse d’inflammation, entraînant de meilleures défenses immunitaires (7)

– Une plus belle peau (les peaux acnéïques peuvent redevenir normales) et de plus beaux cheveux (8)

– De meilleures capacités cognitives (le cerveau est un grand consommateur de gras) (9)

– Une meilleure absorption des vitamines lipo-solubles

– De meilleurs bilans sanguins (abaissement des triglycérides, du cholestérol LDL) (10)

La perte de poids est-elle garantie ?

Il est courant quand on adopte l’alimentation Céto/LCHF, de perdre quelques kilos les premiers jours, qui sont en général des kilos de fluides corporels. Le corps se déleste d’une partie de ses stocks d’eau, dont il n’a plus besoin lorsqu’il s’adapte à la cétose.

Par la suite, les résultats sont assez variables. Les personnes qui ont beaucoup de poids à perdre y parviendront en général plus rapidement, de même que celles qui consommaient de grandes quantités de glucides.

L’alimentation Céto/LCHF participe à un meilleur fonctionnement hormonal (notamment via les hormones insuline, ghréline et leptine). Mais d’autres hormones et glandes exercent aussi une fonction sur le poids : la thyroïde, les surrénales, ainsi que les hormones sexuelles (oestrogènes notamment). Certaines personnes souffrant d’un dérèglement hormonal pourront avoir moins de facilité à perdre du poids.

Il arrive aussi que des intolérances à des produits particuliers empêchent de perdre du poids : le plus souvent, les produits laitiers et les oléagineux. Les supprimer aide alors à perdre le poids superflu.

Vous pouvez télécharger l’ebook ci-dessous, l’imprimer et le partager avec votre médecin :

ceto-minceur